Guide pratique de la cueillette d’essaim

Cet article propose un guide pratique complet de la cueillette d’essaim √† l’attention des apiculteurs d√©butants et confirm√©s, la ¬ę¬†m√©thode du carton¬†¬Ľ est expos√©e pour l’une des configurations les plus courantes : un essaim suspendu sous une branche √† hauteur d’homme. 

Qu’est-ce qu’un essaimage ?

L’essaimage est le mode de reproduction des abeilles, en d√©but de saison le plus souvent √† partir de mai lorsqu’une colonie d’abeilles le d√©cide elle quitte son nid avec la reine pour rechercher un nouvel emplacement et elle laisse sur place suffisament d’abeilles et une nouvelle reine pour cr√©er une nouvelle colonie. Ne pas s’opposer aux essaimages c’est respecter les abeilles.

Pourquoi récupérer les essaims ?

On peut r√©cup√®rer les essaims pour prot√®ger les abeilles du danger pour elles de s’installer dans une chemin√©e non condamn√©e, pour remplacer √©conomiquement ses colonies perdues en hiver et enfin pour lutter contre le fl√©au des abeilles d’√©levage qui conduit √† la disparition des abeilles locales.

Qui peut cueillir un essaimage ?

Tout le monde peut r√©cup√©rer des essaimages, nul besoin d’avoir la moindre exp√©rience en apiculture et en r√©alit√© peu d’apiculteurs savent le faire. Ainsi un d√©butant pourra se fournir gratuitement en colonies d’abeilles et aura la satisfaction de participer √† la protection des abeilles locales.

Quel est le principe de la méthode du carton ?

Un simple carton de d√©m√©nagement ou d’emballage ferm√© constitue une cavit√© sombre que les abeilles recherchent en priorit√©. Il suffit de poser cette cavit√© au contact de l’essaim pour que les abeilles la d√©couvrent et l’investissent en quelques minutes.

Pourquoi ne pas utiliser une classique ruchette ?

On peut le faire, une ruchette est une cavit√© sombre mais elle est lourde √† manipuler et souvent difficile voir impossible √† rapprocher de l’essaim, comme dans le cas des essaims en grande hauteur ou enfoui dans une haie m√™me √† hauteur d’homme. Par ailleurs le seau en plastique qu’on associe habituellement √† la capture est inadapt√©, les abeilles essaient d’en sortir comme prises de panique et le fait de placer la ruchette √† plusieurs m√®tres de l’essaim initial ralentit consid√©rablement le regroupement des abeilles.

Un essaimage est-il dangereux ?

L’essaimage est une phase particuli√®rement tranquille et pacifique de la vie d’une colonie d’abeilles, les abeilles n’ont pas d’oeufs ni de larves √† prot√©ger, elles ne sont pas territoriales, elles volent tr√®s lentement car elles sont charg√©es de miel et ne risquent pas m√™me de se cogner contre vous par erreur.

Doit-on se protéger pour cueillir un essaim ?

On doit toujours se prot√©ger avec un habit d’apiculteur et des gants lorsque l’on cotoie de tr√®s pr√®s les abeilles, on pourra retirer les gants si l’on se sent en confiance.

Pourquoi se protéger si les essaimages sont inoffensifs ?

Les abeilles restent des animaux sauvages et impr√©visibles, il existe des situations d√©favorables comme de confondre un essaim install√© avec un essaimage, en fin de journ√©e un essaimage peut devenir territorial et inapprochable, enfin par temps lourd les abeilles sont souvent nerveuses et agressives. 

Comment trouver un essaimage à récupérer ?

Le plus simple est de s’inscrire sur les listes de cueilleurs d’essaims et en particulier sur essaim-abeilles.org pour le ou les d√©partements vous concernant. Il est conseiller d’indiquer jusqu’√† 10 communes couvrant son secteur.

Comment cela se passe-t-il ?

Une fois inscrit on surveille son t√©l√©phone car les d√©couvreurs d’essaims sont souvent inquiets et donnent rarement une seconde chance √† l’apiculteur sur r√©pondeur. On demande √† quelle hauteur se trouve l’essaim et il convient de s’engager √† intervenir imm√©diatement, ne pas h√©siter √† demander une photo de l’essaim.

Quand se m√©fier d’un signalement ?

A partir de juillet de nombreux appels correspondent à des guêpes, il faut alors demander une photo des insectes.

Que r√©pondre s’il s’agit de gu√™pes ?

Les gu√™pes ne sont ni utiles ni nuisibles et m√©ritent notre respect au m√™me titre que les abeilles, il convient de conseiller au propri√©taire de les ignorer. Parfois le nid sera trop pr√®s de l’habitation et le propri√©taire insistera pour les faire d√©truire, on pourra alors et seulement dans ce cas conseiller les services d’un destructeur professionnel de sa connaissance.

Que r√©pondre s’il s’agit de frelons ?

Les entomologistes considèrent que les frelons européens ou asiatiques sont des grosses guêpes, on devrait donc logiquement les traiter avec le même respect que les guêpes et tous les autres insectes. Faire détruire un nid de frelons asiatiques ne changera pas significativement la situation des ruches au voisinage.

Quelles interventions accepter ?

Pour les d√©butants il est important de se limiter aux essaims √† hauteur d’homme suspendus √† une branche, par chance cette configuration est fr√©quente. On transmettra le contact √† un apiculteur plus exp√©riment√© pour les essaims moins accessibles.

Quelles interventions refuser ?

Les essaims install√©es dans les chemin√©es ou emmur√©s doivent √™tre √©vit√©s √† moins que vous ayez des id√©es personnelles √† faire valoir pour ce type de r√©cup√©ration r√©put√© quasiment impossible. 

Quid des essaims arrivés le jour même dans une cheminée non condamnée ?

On ne pourra pas r√©cup√©rer l’essaim mais il existe une m√©thode tr√®s fiable pour faire fuir l’essaim. Conseiller de faire un petit feu de carton et d’herbe fra√ģche (pour obtenir de la fum√©e froide) dans la chemin√©e et le faire durer aussi longtemps que possible, jusqu’√† une demi-heure ou une heure. Tr√®s souvent les abeilles quitteront la chemin√©e le lendemain vers midi. 

Comment récupérer un essaim suspendu à une branche ?

On place le carton sous l’essaim et on le remonte pour l’englober, on secoue la branche brusquement une fois de haut en bas ou plusieurs fois de gauche √† droite pour y faire tomber les abeilles. On referme rapidement et sommairement les pans du carton, on pose le carton au sol et on s√©loigne de quelques pas. On laisse les abeilles se regrouper deux ou trois minutes et on observe que des abeilles battent le rappel  sur le carton.  

Battre le rappel qu’est-ce que c’est ?

Les abeilles pointent l’arri√®re vers le haut et battent des ailes, elles ventilent ainsi des ph√©monomes signal pour les autres abeilles qu’il faut les rejoindre.

Peut-on utiliser de la fumée pour récupérer un essaimage ?

Dans la premi√®re phase de la r√©cup√©ration c’est une mauvaise id√©e car on risque de faire fuire l’essaim ou au minimum de perdre le b√©n√©fice du rappel par les abeilles. En fin de r√©cup√©ration certaines abeilles refusent parfois de voler quoi qu’on fasse, la fum√©e peut alors les forcer √† se d√©placer pour aller dans la direction du carton. 

Peut-on utiliser une balayette pour déplacer les abeilles ?

Les abeilles qui se coincent dans les poils de la balayette attaquent imm√©diatement, c’est donc a priori une mauvaise id√©e de l’utiliser. Pourtant dans la derni√®re phase de la r√©cup√©ration il est tr√®s efficace de balayer les derni√®res abeilles pour les faire voler et les faire rejoindre le carton. Une solution consiste √† modifier la balayette pour n’avoir que de lignes de poils s√©par√©es dans lesquelles les abeilles ne peuvent pas se prendre.    

Comment terminer la récupération ?

On entrouvre le carton en laissant deux ou trois pans ferm√©s, on place le carton √† l’endroit et √† la hauteur de l’essaim initial et on secoue les branches pour faire voler les derni√®res abeilles. Elles se reposeront en priorit√© dans le carton gr√Ęce aux abeilles qui battent le rappel.

Laisse-t-on des abeilles sur place ?

S’il est possible de laisser le carton jusqu’au cr√©puscule on emporte jusqu’√† la derni√®re butineuse, cependant en pratique on doit souvent quitter les lieux bien avant et on laissera quelques dizaines d’abeilles sur place. 

Que deviennent les abeilles laissées sur place ?

Il est admis que les butineuses sont capables de retourner √† la ruche d’origine, les ouvri√®res ne le pourront normalement pas mais si l’on revient le lendemain on constate que l’on ne laisse pas plus d’abeilles que le second bond d’un essaimage.

Comment √©viter que trop d’abeilles reviennent √† l’emplacement de l’essaim apr√®s notre d√©part ?

On peut sprayer du vinagre de cidre m√©lang√© avec de l’eau sur l’emplacement de l’essaim lorsqu’il n’y a plus abeilles, cela servira de r√©pulsif pour les butineuses oubli√©es.

Comment transporter le carton d’abeilles sur son rucher ?

On peut simplement placer le carton dans le coffre de la voiture sans le fermer herm√©tiquement, les quelques abeilles qui en sortiront voleront contre la lunette arri√®re du v√©hicule. On pourra recouvrir le petit carton d’un gros carton chapeau ou bien d√©poser le petit carton dans un grand carton et le recouvrir d’un drap emp√™cher la sortie d’abeilles.

Et pour plus de sécurité dans la voiture ?

On peut fixer une caisse en bois (un corps de ruche Dadant peut faire l’affaire) dans le coffre de la voiture, fermable herm√©tiquement comme une ruchette et y placer le carton d’abeilles. On obtient ainsi le m√™me niveau de s√©curit√© qu’avec une ruchette classique et quoi qu’il en soit il est de la seule responsabilit√© de chacun choisir un moyen de transport de l’essaim.

Comment transporter les abeilles dans une ruchette tout de même ?

Il suffit d’attendre que le regoupement des abeilles soit termin√© dans le carton puis de verser les abeilles depuis le carton vers la ruchertte par le dessus, comme on le fera dans la ruche cible √† l’arriv√©e sur le rucher.

Doit-on garder son habit pendant le transport des abeilles en voiture ?

Oui, m√™me s’il n’y a aucun danger en pratique.

Comment transf√©rer le carton d’abeilles dans une ruche ?

De retour au rucher on transf√®re l’essaim dans une ruche par le dessus. Pour ce faire on pose le carton ouverture sur le c√īt√© sur la ruche sans toit ni couvre-cadres. On ouvre un pan du carton recouvert d’abeilles, on tape une fois brusquement sur le haut du pan pour faire tomber un paquet d’abeilles sur les cadres et on les laisse d√©couvrir la ruche. D√®s qu’elles commencent √† battre le rappel on recommence l’op√©ration une ou pludieurs fois avec un les autres pan du carton. On referme le carton, on tape sur un c√īt√© pour d√©coller les abeilles des parois et on verse des paquets d’abeilles sur la ruche. On met le carton de c√īt√© sans s’inqui√©ter des abeilles restantes, on attend que les abeilles descendent dans la ruche et on peut poser une grille √† propolis sur le monticule d’abeilles form√©e au dessus de la ruche.

<à continuer>

Essaimages et protection des abeilles locales et sauvages.